Le principe d'équivalence

Réflexion à partir d'une vidéo.

Le principe d'équivalence, du peu que j'ai compris, serait l'impossibilité de différencier l'accélération de la pesanteur, d'une accélération constante dans le vide (MRUA).

Pourtant, on admettra que souvent, la gravité (accélération de la pesanteur) se produit sur un astre qui évolue dans l'espace, souvent avec une trajectoire plus ou moins complexe, comme la trajectoire de la planète TERRE, qui tourne autour du soleil, tout en tournant sur elle-même.

Ce qui fait apparaître des forces de Coriolis, qui ont tendance à dévier la chute libre vers l'Est. Non - la chute libre n'est pas selon la verticale, mais pratiquement la verticale, légèrement vers l'Est. Ce qu'il faut retenir est que dans une cabine fermée sur TERRE, il y aura souvent les forces de Coriolis. Des gyroscopes indiqueront les coordonnées par ce principe de Coriolis.

Alors que dans une autre cabine, dans une fusée qui accélère depuis l'espace en ligne droite de telle manière que l'accélération égale la pesanteur terrestre, le gyroscope n'indiquera aucune coordonnée.

Je regardais la vidéo suivante La relativité générale - Ep.22 - e-penser dans laquelle le présentateur affirme que selon le principe d'équivalence, il n'existe pas d'expérience physique qui permette à une personne dans la première cabine, ou dans la deuxième cabine, de déterminer si elle est sur TERRE et qu'elle ressent les effets de la gravité, ou si elle est dans l'espace et qu'elle ressent une accélération.

Et là, je ne suis pas du tout d'accord, par rapport à la vidéo qui prend l'exemple de la TERRE, qui est le siège des forces de Coriolis. Alors que si la cabine est dans une fusée dans l'espace, en ligne "droite" avec une accélération constante (MRUA), il ne peut pas y avoir de force de Coriolis.

Ludovic - 26 décembre 2015.

LuDoViC@ 20151226

208ème visite